EDITO JUIN 2015

Nouvelles mesures contre le gaspillage et efficacité

LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE

En juillet 2014, un député du Nord publiait une proposition de loi dont l’objectif visait à lutter contre le gaspillage alimentaire en obligeant les grandes surfaces de plus de 1000 M° à donner les denrées alimentaires sorties de leur rayons mais toujours consommables, aux associations d’aide alimentaire.

Les Banques Alimentaires sont particulièrement mobilisées dans la réflexion et dans le suivi de la future politique publique qui doit voir le jour.
Toutefois, l’engagement contre le gaspillage alimentaire ne date pas d’aujourd’hui. De nombreux acteurs engagés se mobilisent au quotidien sur le terrain. Quant aux Banques Alimentaires, depuis 30 ans, elles agissent tous les jours pour sauver une partie des denrées alimentaires destinées à être jetées.
Les Banques Alimentaire soutiennent toute mobilisation pour une meilleure valorisation des denrées alimentaires issues des distributeurs.
Mais les réponses doivent être adaptées au terrain et aux personnes !
La prise de conscience évolue et tant mieux. Toutefois, certaines de ces initiatives oublient la réalité du terrain et apportent parfois des réponses qui s’éloignent des principes d’hygiène et de sécurité alimentaire.
C’est sur la forme que nous sommes réservés. En effet, le don, déjà largement pratiqué par les grandes surfaces, s’effectue dans un esprit de partenariat. Il ne faudrait pas que le caractère obligatoire nuise à cet état d’esprit. Il ne faut pas se focaliser uniquement sur la quantité de denrées, mais aussi prendre en compte la qualité des produits fournis.

Faut-il légiférer en la matière ?

Le don ne se décrète pas, il reste un geste volontaire et humaniste d’un chef d’entreprise.

                                    Le Président
                                    Gilles SOCHARD